Amplificateur 2X 5W à BA5406 – Partie 1

Hits: 154

Bonjour à toutes et tous, cela fait plusieurs semaines que je n’avais rien publié, donc voici mon nouvel article sur la réalisation d’un mini amplificateur (Attention ce n’est pas un ampli  Hi-Fi) à base d’un CI un peu ancien que j’avais dans mes tiroirs : Le BA5406.

Oui je sais, certains vont dire mais encore un ampli ? Mais j’adore les amplis et les construire encore plus, alors ce ne sera pas le dernier !!!!

La fiche technique (Datasheet) est ici

Le schéma est celui du Datasheet constructeur avec quelques modifications quand même (Les premiers essais n’étant pas concluants car trop de gain, vous comprendrez pourquoi dans la suite de l’article ).

Voici donc la bête :

Ampli BA5406-01

Il s’agit d’un double ampli intégré à 12 pattes en ligne.

Les photos qui vont suivre, suivrons la chronologie du montage en lui même.

Étape 1 :   Souder le Ci sur la plaque d’essai

Ampli BA5406-02

Étape 2 : Soudure des condensateurs puis résistances

(Je sais c’est pas conventionnel, j’aurais du commencer par les résistances mais ça prend plus de place qu’une résistance et la place est cher sur cette petite plaquette)

Ici C3/C7

Ampli BA5406-03

Les STRAPS sont des masses

Ensuite C11/C12

Ampli BA5406-04

C5/R1 puis

Ampli BA5406-05

C9/R3

Ampli BA5406-06

Oh ma belle vieille pince coupante ( ça me fait pensé qu’il faut que je la change, elle coupe plus bien)

Ici nous avons C11/C12 (les deux externes), C1/C2 les petits au centre. Nous avons aussi R2/R4 cachées derrières tout ces condos.

Ampli BA5406-07

La c’est au tour de C4/C8

Ampli BA5406-08

Voici le montage terminé. Avec les fils pour les premiers tests.

Ampli BA5406-09

Etape 3 : Les premiers tests

Verdict :

L’ampli démarre mais ne marche pas comme il devrait. Un méchant accrochage se fait entendre. Je revérifie le câblage mais tout est Ok.

Je monte la bête dans sa boite (Dont je vous  parlerais plus tard), idem

D’où cela peux-il bien provenir ? Je cherche…

Ampli BA5406-11

Je change les câbles du potentiomètre par du câble audio, idem

Ampli BA5406-13

Et la une lumière !!! Ma lampe loupe située juste au dessus est allumée, serais-ce elle la fautive ?

Que nenni !

Mais grâce à elle j’ai avancé.

L’ampli est tellement sensible, qu’il capte tout sur son passage. Mais alors comment  régler le gain ? Hop direction le Datasheet, et la je vois que les couples C6/R2 et C10/R4 sont reliés à l’entrée non inverseuse de l’ampli. Je change donc la valeur de R2/R4 par une 1KΩ et la tout est rentré dans l’ordre.

Je ferais quelques essais avec une résistance variable pour prendre quelques mesures à l’oscilloscope dans la partie 2 de cette article.

 


Quelques petites explications sur les fonctions de certaines parties du montage :

Comme vous l’avez déja vu le couple C6/R2 et C10/R4 règle le gain.

Il y a aussi les cellules C5/R1 et C9/R3 qui forment un réseau ZOBEL (zobel network) qui permet  :

  1. De créer une image de l’impédance du haut-parleur et ainsi éviter que l’ampli s’emballe lorsque qu’il n’y a pas de HP en sortie.
  2. D’empêcher le retour des fréquences radio par les fils des HP dans  la boucle de contre réaction (C’est un ampli que l’on veut pas une radio).
  3. De limiter la bande passante de sortie. 

Pour calculer une telle cellule :

Lorsque cette cellule est placée coté ampli en sortie HP
(Le cas ici) :

 

Ici la cellule servant de filtre, nous pouvons calculer la fréquence de coupure de cette cellule par la formule :

Fc=1/(2πRC)    avec  Fc en Hz, R en Ω et C en F

Exemple avec les valeurs du constructeur du BA5406 :

R=2,2Ω et C=220nF (Soit 0,00000022F)

Fc=1/(2π•(2,2•0,0022)   
Fc=1/(6,28•0,000000484)  
Fc=1/0,00000303952

Fc=328999 Hz soit 328Khz environ

Lorsque cette cellule est placée coté enceinte
(Dans le filtre par exemple)
:

→  La valeur de la résistance en courant continu (DC) des haut parleurs que nous appellerons R (en Ω)

→  L’inductance du HP que nous appelerons L (En Henry)

Calculons les valeurs de la cellule zobel, que nous appellerons Rz et Cz

Rz=1,25•R (En Ω)

Cz= L/R² (En Farad)

Exemple : Pour un HP de 4Ω et une valeur de L de 0,001H cela donne :

Rz=1,25•4   Rz=5

Cz=0,001/16  Cz=0.0000625 soit 62,5µF


Étape 4 : La mise en boite :

Pour la mise en boite, j’ai choisis un boitier peu banale, il s’agit d’une boite trouvé chez GIFI (Des idées de génies). Elle contenais un peu de peinture et des petits dessins à colorié (que les enfants ont utilisés).

A vous de voir, selon vos moyens. Moi j’aime bien détourner aussi les choses.

 

Étape supplémentaire (Pas obligatoire) :

J’ai ajouté au circuit quelques composants de filtrage :

Une VK200 (self choc), pour une utilisation sur des application HF.

Un condensateur de 100µF et un de 220nF pour le découplage de l’alimentation.

Une LED bleue et sa résistance de limitation de 47KΩ (Et je trouve qu’elle s’allume encore beaucoup !!)

Une diode 1N4007 (ou équivalent) en série avec l’alimentation contre l’inversion de polarité.    ← Presque obligatoire si vous utilisez une alim externe comme moi

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire